Opérateur réseau alternatif

L’histoire de Gitoyen

... ...

La rencontre

C’est lors de la Zelig Conf de 2001, réunion d’activistes et médias alternatifs oeuvrant entre autre sur Internet, que se sont rencontrés Globenet, Placenet et Netaktiv, bien vite rejoint par FDN et Gandi, un nouveau bourgeon de l’Internet solidaire pouvait naître ...

L’objet connecté non identifié

Depuis le temps qu’on en rêvait, nous autres qui croyions à un Internet qui serait d’abord un outil citoyen avant d’être un système de vente à distance.

Depuis le temps qu’on y pensait, à offrir l’indépendance à tous ceux qui veulent s’exprimer et ne pas vendre, ni faire le jeu des marchands en leur offrant des contenus qu’ils savent si bien rentabiliser.

Le 9 février 2001, nous avons cessé de nous contenter d’imaginer un Internet solidaire, et nous avons créé Gitoyen. Gitoyen est un groupement d’intérêt économique. Ça sonne comme un truc bassement matérialiste, mais regrouper des gens qui partagent un idéal commun pour mutualiser des ressources, et ce faisant être en position d’offrir à ceux qui voudront nous rejoindre une indépendance plus grande, et forcément économique dans un monde qui ne comprend plus d’autre type d’indépendance, c’est dans l’ordre naturel des choses, finalement.

FDN, Gandi, Globenet, Netaktiv et Placenet ont donc choisi de mettre en commun leurs compétences et leurs moyens pour créer un nouveau fournisseur d’infrastructure d’hébergement et d’accès à Internet.

L’objectif aussi était nouveau : il s’agit "de fournir une offre alternative dans un but non marchand et un cadre principalement citoyen, associatif et social". Nous voulons permettre l’existence d’un Internet non marchand indépendant du monde marchand : quoi de plus logique ? La nouveauté c’est aussi que Gitoyen n’a aucune vocation de rentabilité.

Qu’au-delà des ideaux communs de ses membres, il est apparu qu’il était désormais possible de créer en France une structure d’accueil de tous ceux qui partagent ces idéaux, et que puisque c’est possible, alors il faut le faire.

Le financement de Gitoyen est entièrement assuré par ses membres, et ne nécessite aucun apport extérieur. À l’image d’Internet tout entier, c’est la mise en commun des ressources qui a permis les économies d’échelle nécessaires à la réalisation de ce rêve.

Un long chemin

Le rêve s’est donc réalisé en 2001. Comme tout projet un peu fou, il emprunta alors un chemin sinueux vers une maturité désormais acquise. Certains sont partis (Gandi, Placenet) et d’autres nous ont rejoint (Cursys, Altern), mais l’esprit du réseau reste le même.

D’autres pensent désormais nous rejoindre (comme l’hébergeur associatif autogéré Lautre Net), et le GIE est prêt à accueillir toute structure amie qui aurait de bonne raison de vouloir partager cet esprit avec ses membres actuels.

Les membres de Gitoyen sont, à ce jour :

- Altern, la société de Valentin Lacambre
- Cursys, la société de Laurent Chemla
- FDN, Association fournisseur d’accès à Internet depuis 1992
- Globenet, L’hébergeur historique des ONG, créateur du projet No-Log
- Netaktiv, Société gérée par Jérome Relinger, hébergeur et promoteur des logiciels libres.

Si vous voulez en savoir plus sur Gitoyen, rendez-vous sur les sites de ses membres, ou peut-être à la page décrivant comment fonctionne techniquement cet opérateur hors normes ...